Faîtes-vous cette visite annuelle chez votre vétérinaire pour le rappel de vaccinations ?

Un suivi vétérinaire régulier, permettant la prévention et la détection précoce des maladies, est un secret de longévité pour votre furet.

Je vais commencer par faire une présentation rapide des cinq maladies contre lesquelles je viens de faire vacciner mes deux furets.

Les cinq maladies ciblées

La maladie de Carré

Cette maladie virale est toujours mortelle chez le furet alors que le chien peut en guérir spontanément. La contamination a lieu avec des contacts directs avec des animaux atteints ou avec les déjections de ces animaux. C’est pourquoi on peut rapporter la maladie à la maison, sous la semelle de nos chaussures, et qu’il faut aussi vacciner un furet qui ne sort jamais de la maison.

L’hépatite de Rubarth

L’hépatite de Rubarth est une maladie virale et contagieuse qui touche le foie, les reins, les yeux et les poumons du chien. Elle peut se développer très rapidement et conduire à la mort en quelques heures.

En quoi le furet est concerné ?

La parvovirose

La parvovirose est une maladie virale et contagieuse entrainant une diarrhée sévère chez le chien. Les chiots peuvent en mourrir en quelques jours. Elle se transmet par les déjections contaminées.

Là encore, quel rapport avec le furet ?

La toux du chenil

La toux du chenil est une maladie contagieuse des voies respiratoires du chien. Elle se transmet par l’action combinée de virus et de bactéries. Elle atteint plus particulièrement les animaux vivant en collectivité (refuges, élevages).

Et notre petit ami dans tout ça ?

La leptospirose

La leptospirose est une maladie infectieuse d’origine bactérienne. Elle touche les micro-mammifères comme les rats et les souris, et aussi le chien, et peut se transmettre à l’homme par l’urine des animaux infectés ou par morsure.

Ah, cette fois-ci il est question que les furets puissent en être porteur, selon cette page.

Les deux visites et le budget

Les vaccinations ont eu lieu en deux étapes :

  1. une première visite pour injecter les cinq vaccins : elle m’a couté 52 € par furet
  2. une seconde visite pour injecter un « complément » contre la leptospirose. Elle m’a couté 42 € par furet.

Les 5 vaccinations m’auront donc couté 94 € par furet et par an. Sachant que j’ai deux furets le coût total est 188 € par an.

Trop de vaccins pour le furet ?

Dans mon livre référence sur les furets, écrit par deux vétérinaires spécialisés sur notre animal, ils disent qu’on peut vacciner son furet contre deux maladies : la rage (s’il sort de France) et la maladie de Carré.

Alors, mon vétérinaire aurait-il voulu trop bien faire en les vaccinant trop ?

 

Edité le 11/3 : grâce au commentaire de Lylau et au lien vétérinaire qu’il m’a donné, j’ai la réponse :

Les vaccins pour chien contiennent d’autres valences telles que hépatite, leptospirose, parvovirose … Le furet n’étant pas sensible aux mêmes souches virales, ces valences sont non seulement inutiles, mais elles augmentent le risque de réactions vaccinales.

Et devinez quoi ? L’un de mes deux furets a vomi quatre heures après la seconde injection, ce qui ne lui était jamais arrivé en 17 mois.

En conclusion j’ai payé trop cher une vaccination à 80% inutile qui a même des effets indésirables. Je me suis fait avoir par mon vétérinaire. A la prochaine vaccination annuelle je saurai ce qu’il faut demander : la maladie de Carré, point final.

 

Et vous, grâce à cet article vous saurez quel vaccin demander à votre véto. Donnez votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.